Le Conseil pour lamélioration des conditions en salle de classe publie son

first_img Plafonnement de la taille des classes à 28 (avec la flexibilité d’inclure jusqu’à 30 élèves) pour le premier cycle du secondaire et les écoles intermédiaires à l’échelle de la province, exigeant l’embauche de 49 enseignants à un coût d’environ 2,9 millions de dollars Plafonnement de la taille des classes à 30 (avec la flexibilité d’inclure jusqu’à 32 élèves) pour le deuxième cycle du secondaire à l’échelle de la province, exigeant l’embauche de 50 enseignants à un coût d’environ 3 millions de dollars Embauche de 40 enseignants-ressources supplémentaires pour le projet pilote au premier cycle du secondaire et à l’école intermédiaire en vue d’aider les enseignants responsables des mathématiques et de la littératie à gérer les classes qui incluent un nombre élevé d’élèves ayant des besoins spéciaux, à un coût d’environ 2,4 millions de dollars Créer un projet pilote accordant des subventions de 50 000 $ aux écoles prioritaires ayant les classes les plus complexes, à un coût d’un million de dollars Demander que le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance fournisse un montant correspondant d’un million de dollars au projet pilote des subventions aux écoles prioritaires, permettant l’attribution de subventions à un total de 40 écoles. Le Conseil pour l’amélioration des conditions en salle de classe a publié son rapport aujourd’hui 28 avril. Le rapport contient 40 recommandations, y compris le plafonnement de la taille des classes pour le premier cycle du secondaire, pour les écoles intermédiaires et pour le deuxième cycle du secondaire. Le conseil a affecté 9,3 millions de dollars sur le total de 10 millions de dollars de son budget pour la première année en vue de traiter ses recommandations initiales. Il s’attend à faire des recommandations sur le montant restant de 700 000 $ d’ici la fin de l’année scolaire en cours. L’une des recommandations est que le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance fournisse un montant correspondant d’un million de dollars pour aider les enseignants dans les écoles qui sont prioritaires. Si ce montant est inclus, cela représentera un montant total de 11 millions de dollars qui sera disponible pour améliorer les conditions en salle de classe pour l’année scolaire 2017-2018. Points saillants des recommandations : Le conseil a également proposé une recommandation demandant à la ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance d’explorer des façons de renforcer le niveau de préparation des enfants vis-à-vis de l’apprentissage et de la réussite scolaire quand ils arrivent en maternelle. Le rapport inclut les recommandations formulées par le conseil en mars dernier. Le rapport intégral du conseil peut être consulté au www.ednet.ns.ca/fr/classroomcouncil. La prochaine réunion du conseil aura lieu du 17 au 19 mai. Mieux consulter les enseignants, les administrateurs, les parents, les élèves et les autres intervenants au sujet du travail du conseil Éliminer et simplifier les évaluations exigées par la province et par le conseil scolaire Élaborer une politique concernant l’évaluation qui respecte le jugement professionnel des enseignants pour ce qui est de faire redoubler les élèves ou de les laisser passer au niveau supérieur, les dates limites et les notes Rédiger la version définitive d’une politique sur l’assiduité qui renforce les attentes et la responsabilité en ce qui a trait à l’assiduité Donner aux enseignants plus de temps pour planifier et préparer les plans de programme individualisés et faire en sorte que le nombre d’élèves ayant un tel plan soit réparti de façon uniforme sur l’ensemble des classes Simplifier la collecte de données et la production de rapports Déplacer les jours prévus à des fins d’évaluation des élèves et à des fins administratives afin qu’ils tombent juste avant la date limite pour la remise des bulletins scolaires Améliorer la technologie et les processus de travail afin de réduire le temps passé à faire la saisie de données Les écoles prioritaires sont celles dont les résultats aux évaluations provinciales en mathématiques et en littératie indiquent qu’elles ont besoin d’un appui supplémentaire. Les recommandations supplémentaires du conseil incluent, notamment :last_img

Recommended Reading

Discuss

Your email address will not be published. Required fields are marked *